×

Comment choisir un bien en viager : les critères essentiels

critères de sélection bien en viager

Comment choisir un bien en viager : les critères essentiels

L’investissement en viager est une solution attractive pour les investisseurs éclairés, qui souhaitent diversifier leur patrimoine immobilier ou sécuriser leurs revenus futurs. Néanmoins, il convient d’être particulièrement attentif aux critères de sélection bien en viager afin de réaliser un investissement serein et rentable.

Il existe plusieurs facteurs à prendre en considération lors du choix d’un bien :

Le choix de la formule de viager

Il existe plusieurs types de contrats de viager, qui offrent des modalités différentes pour l’acheteur :

Le viager occupé

C’est la formule la plus courante : le crédirentier continue à occuper le bien jusqu’à son décès, et l’acheteur ne peut en prendre possession qu’à cette date. Cette option présente l’avantage d’un investissement moins coûteux, car vous bénéficiez d’une décote sur la valeur du bien en raison de l’occupation par le crédirentier, mais elle limite également votre capacité à profiter pleinement de votre acquisition.

Le viager libre

Moins fréquent, le viager libre permet à l’acheteur de disposer immédiatement du bien, sans attendre le décès du crédirentier. La rente est alors généralement supérieure, mais cette solution offre une meilleure flexibilité pour jouir de votre bien ou le mettre en location.

En résumé, il est essentiel de bien appréhender les critères de sélection bien en viager pour réaliser un investissement à la fois rentable et sécurisé. D’autres éléments comme l’expertise du conseiller immobilier ou le sérieux des parties prenantes pourront également vous aider dans votre prise de décision.

L’âge et l’espérance de vie du crédirentier

Un autre critère à considérer dans l’achat d’un bien en viager est l’âge du crédirentier, c’est-à-dire la personne qui vend son bien et percevra une rente jusqu’à son décès. En général, plus le crédirentier est âgé, plus l’espérance de vie est courte et plus le coût total de l’investissement sera réduit.

espérance de vie du crédirentier

L’importance de l’espérance de vie

Il est également important de tenir compte de l’espérance de vie du crédirentier, car elle influera directement sur la durée pendant laquelle vous devrez verser la rente. Vous pouvez vous référer aux statistiques de l’Institut National de la Statistique et des Études économiques (INSEE) pour obtenir des données fiables sur l’espérance de vie en fonction de l’âge. Il est également recommandé d’évaluer l’état de santé du crédirentier pour affiner votre estimation.

La valeur et la rentabilité du bien

Le dernier critère majeur pour choisir un bien en viager est sa valeur. En effet, l’achat d’un bien immobilier en viager implique un investissement conséquent et à long terme. Vous devez donc vous assurer que le bien proposé est attractif, tant en termes de localisation que de qualité de construction, afin de garantir un bon niveau de rentabilité.

L’emplacement du bien

La situation géographique est un élément déterminant pour évaluer son potentiel de valorisation et sa facilité de revente ultérieure. Idéalement, il faut privilégier des biens situés dans des zones dynamiques, bénéficiant d’un fort potentiel de croissance démographique et économique ainsi que d’une bonne desserte en transports et services.

La qualité du bien

Outre l’emplacement, la qualité du bien lui-même est un critère essentiel pour juger de sa valeur. Un bien en bon état général, qui ne nécessite pas de travaux de rénovation ou de mise aux normes, sera par exemple plus intéressant qu’un logement vétuste ou présentant des problèmes structurels importants.

La rentabilité potentielle

Enfin, il convient d’estimer la rentabilité que pourra dégager votre investissement en viager. Celle-ci dépendra de la rente que vous verserez au crédirentier et du prix de revente potentiel du bien à l’issue du contrat de viager. Pour évaluer cette rentabilité, il est utile d’effectuer un calcul prenant en compte le coût total de l’investissement (rente, bouquet initial, frais annexes) ainsi que les perspectives de valorisation du bien à long terme.